SCIENCES (SVT & PHYSIQUE)

Tous les articles (3)
  • Fiche méthode : Réaliser une carte mentale

    1
    Par SEGOLENE HOCHART, publié le vendredi 15 janvier 2016 11:45 - Mis à jour le vendredi 15 janvier 2016 11:45
  • Sortie à Nausicaa

    Par NATHALIE GOULLANT, publié le lundi 27 avril 2015 18:42 - Mis à jour le lundi 27 avril 2015 18:42

    Le Conseil Départemental a financé une sortie à Nausicaa pour tous les élèves de 4ème: visite libre, visite de l'exposition "Cap au Sud" et animation sur le thème de la reproduction.

    Voici quelques photographies:

     

  • Accueil d'une chercheuse en biologie le vendredi 28 novembre.

    Par NATHALIE GOULLANT, publié le dimanche 30 novembre 2014 15:53 - Mis à jour le dimanche 7 décembre 2014 19:31

    Mme Deracinois, chercheuse en biologie, est venue présenter son travail ainsi que les métiers de la recherche. Elle est intervenue dans le cadre de l’opération « 1000 chercheurs dans les écoles ».

    Cette action a été proposée au collège par l’AFM Téléthon et l’association des professeurs de biologie et géologie.

    Un groupe d'élèves intéressés de 3ème a participé à la séance.

    L’AFM Téléthon a 3 buts :

    • accompagner les malades (et leurs familles)
    • faire connaître les maladies rares
    • soutenir, aider et financer les recherches.

     

     

    Le 1er Téléthon a eu lieu en 1987. Grâce aux premiers dons et à la recherche, les scientifiques ont pu soigner et guérir certaines personnes atteintes de ces maladies rares, comme les bébés-bulles, une maladie du cerveau, la ß-thalassémie (maladie du sang)…

     

     

     

    Une maladie est considérée comme rare quand elle atteint moins d’une personne sur 30000. Dans ce cas, les recherches sont moins financées. A ce jour, il existe 7000 maladies rares. De plus, chaque semaine, 5 nouvelles maladies rares sont découvertes. Trois millions de personnes sont atteintes en France. Tous les organes peuvent être touchés.

    La myopathie de Duchenne est une maladie qui atteint les muscles. Ceux-ci sont atrophiés à cause d’une mutation d’un gène.

    En cours de SVT de 3ème, on apprend qu’un gène est une portion de chromosome située à un endroit précis et que le chromosome est constitué d’une molécule d’ADN.

    Le gène contient un codage (enchaînement des bases azotées) qui permet de fabriquer des protéines, comme la dystrophine. Dans le cas de la myopathie de Duchenne, il présente une mutation : une perte ou une modification de l’information provoque un problème au niveau de la protéine.

    Les scientifiques ont fait une découverte sur des chiens atteints de la myopathie. Ils ont réussi à introduire un nouveau gène (appelé gène médicament). Les chiens ont récupéré 80% de leurs facultés musculaires. Cette étape donne beaucoup d’espoir pour guérir l’être humain. Les essais cliniques auront lieu dans les prochaines années chez l'être humain.

    Comment créer un gène médicament pour soigner ou guérir ?

    • 1ère étape : Les chercheurs ont une piste,
    • 2ème étape : Des tests sont réalisés sur des cellules en culture,
    • 3ème étape : Des tests sont réalisés sur des animaux (cette étape a fait réagir les élèves). Evidemment, il existe une éthique et les protocoles  mis en place ne font pas souffrir les animaux. Cette étape est indispensable. Les animaux peuvent être des souris, des rats, des brebis…
    • 4ème étape : Des tests cliniques sont réalisés sur l’être humain.

    Ce déroulement met plusieurs années, ce qui nécessite un financement conséquent.

    Dans ce cadre, il existe deux types de recherche :

    • La recherche fondamentale : On cherche à comprendre précisément ce qui se passe au niveau cellulaire. C’est ce que fait Mme Deracinois.
    • La recherche appliquée : On utilise les connaissances de la recherche fondamentale pour guérir une maladie.

    Pour soigner et guérir les malades, deux types de thérapie sont mis en place :

    • La thérapie génique : Le but est de remplacer le gène muté par un gène « sain ». On utilise un virus qui entre facilement dans nos cellules et évidemment, le pouvoir pathogène du virus a été retiré.
    • La thérapie cellulaire: On utilise des cellules embryonnaires qu’on « transforme » en cellules spécifiques. Celles-ci seront greffées ou injectées pour remplacer des cellules défaillantes.

     

    Être chercheur, c’est:

    • travailler en laboratoire (le matériel rappelle celui des séries NCIS, les Experts…),
    • lire et écrire des articles scientifiques,
    • assister à des congrès,
    • enseigner à la faculté.

    Des études longues permettent de devenir chercheur : licence (3 ans), master (2 ans) puis doctorat au cours duquel l’étudiant fait une thèse (3 ans).

    Mme Deracinois a fait ses études à la faculté Jean Perrin de Lens et travaille actuellement sur le fonctionnement des cellules (recherche fondamentale) à l'université de Lille. Elle a pour objectif de faire un stage dans d’autres laboratoires pour pouvoir exercer le métier d’enseignant-chercheur.

    Les élèves ont été très surpris du salaire de la chercheuse (1600€). En fin de carrière, il peut atteindre 3000€.

    Il existe d’autres métiers de la recherche à un autre niveau d’études : technicien de laboratoire (CAP Employé technique de laboratoire), technicien animalier (Bac pro technicien en expérimentation animale), biophysicien de laboratoire (BTS Biophysicien de laboratoire)...

    Cette année, le Téléthon a lieu les 5 et 6 décembre : n’oublions pas de nous mobiliser !

     

     

     

     

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs