Oral DNB

Comment réussir son oral du DNB

Par admin jean-zay-lens, publié le jeudi 27 avril 2017 11:41 - Mis à jour le mardi 12 décembre 2017 15:58

Comment réussir son oral du Brevet des Collèges

Pour le Brevet des Collèges 2018, l’épreuve orale a changé. Elle consiste maintenant en une soutenance sur un projet réalisé pendant l’année. Ce changement est source de stress pour les élèves de troisième alors on a décidé de vous donner quelques conseils pour réussir l’oral du Brevet.

Pour l’épreuve orale du DNB, vous pouvez choisir de présenter un projet réalisé au cours de l’année. Il peut porter sur un projet interdisciplinaire (EPI), une oeuvre en histoire des arts ou un parcours. Mais pour cette soutenance, l’important n’est pas que le fond, la forme compte beaucoup aussi. On vous explique.

Comment se déroule exactement l’oral du Brevet ?

Pour le côté très pratique, voici les détails officiels du déroulement de l’épreuve orale du Brevet des Collèges.

Cette soutenance peut être présentée de façon individuelle ou collective.
Dans les deux cas elle est composée de deux étapes : tout d’abord l’exposé du ou des élèves puis un échange avec le jury. Seules les durées changent en fonction du nombre de personnes qui présentent l’oral.
Si vous choisissez d’affronter seul le jury, votre exposé doit durer environ 5 minutes. Il sera suivi de questions du jury pendant environ 10 minutes.
Si vous présentez votre oral à plusieurs, alors l’exposé dure 10 minutes durant lesquelles tous les élèves doivent prendre la parole. L’échange avec le jury dure ensuite 15 minutes. Même s’il peut paraitre plus simple de faire l’oral avec ses amis, n’oubliez pas que cela demande aussi plus de préparation, pour savoir qui dit quoi… La plupart du temps vous devrez vous voir en dehors du collège pour préparer tout cela. Pesez donc bien le pour et le contre d’un oral à plusieurs.

Pour ce qui est des points, l’épreuve orale en vaut 100. La maîtrise de l’expression oraleest notée sur 50 points, la maîtrise du sujet présenté vaut 50 points aussi. Même si vous présentez votre oral en groupe, les notes sont individuelles.

Il parait que pour cette première année, les jurys seront indulgents… Ce qui n’empêche pas de travailler pour dérocher des points faciles et pourquoi pas une mention.

Le contenu de l’épreuve orale

La nouvelle épreuve orale du DNB se déroule devant un jury. Il sera composé d’au moins deux professeurs de votre collège.

Concrètement, vous pouvez présenter le projet que vous souhaitez. Il peut avoir été fait dans le cadre d’un EPI (ou Enseignement Pratique Interdisciplinaire) ou bien dans le cadre d’un parcours (avenir, citoyen, artistique, santé). Par exemple, vous pouvez choir de présenter votre stage, une sortie pédagogique, un projet mélangeant plusieurs matières, votre investissement dans une association ou au sein de votre établissement (délégué, conseil de vie collégienne…). Les choix sont nombreux.
Il est conseillé de présenter un projet qui vous passionne, qui vous tient à coeur. En effet, plus vous aimez le projet que vous présentez, plus vous avez de choses à dire.

Ce qu’il faut dire… ou pas

Justement, avoir des choses à dire c’est bien, mais savoir quoi dire et comment c’est mieux.

En effet, cet oral est une soutenance, cela veut dire que je jury va porter plus d’attention à ce que vous dites sur le projet que vous présentez plutôt qu’au projet en lui-même. Attention, cela ne veut pas dire que le projet ne doit pas avoir été réalisé sérieusement. Plus vous vous êtes investi dans votre projet, plus vous aurez des choses à dire sur votre travail.

Il vous faudra donc expliquer toute la démarche qui existe autour du projet : comment vous l’avez choisi, comment il a été réalisé, si vous avez rencontré des difficultés, ce que vous avez aimé et moins aimé etc… Par exemple, dans le cas où vous présenteriez votre stage, il faut aussi bien parler de votre recherche de stage et des démarches entreprises que des missions de stage en elles-mêmes. Un autre exemple, si vous présentez un projet d’EPI, vous pouvez parler des matières qui sont présentes, du thème abordé, des notions du programme qui rentrent dans le cadre du projet, de la façon dont le groupe a été créé puis de la façon dont vous avez réparti le travail, de la façon dont vous avez fait les recherches nécessaires, du choix de la production finale etc…

Vous pouvez accompagner votre oral d’un support, par exemple un powerpoint ou bien un schéma ou encore une vidéo. Attention cependant à ne pas laisser votre support prendre le pas sur votre oral. Il ne doit venir qu’en complément de ce que vous dites. Il ne doit pas non plus vous servir de support pour lire votre oral.

Vous le voyez, il y a énormément de choses à dire, mais pourtant vous n’avez que 5 minutes si vous êtes seul. Il va donc falloir garder un oeil sur l’heure pendant votre oral. Le mieux étant de vous entrainer avant pour savoir si vous avez le temps de tout dire ou non.

Durant le temps réservé aux questions du jury, les professeurs peuvent vous demander d’éclaircir un point, de donner une ou plusieurs définitions, d’expliquer un choix ou encore de reformuler une notion. Les professeurs peuvent aussi vous demander de lier votre projet avec un projet plus large comme votre projet professionnel, ou bien de lier les thèmes que vous avez abordés avec un sujet d’actualité par exemple.

Quelques conseils pour réussir votre oral

Maintenant que vous savez comment faire votre oral dans la théorie, voici quelques conseils pour bien réussir votre oral du Brevet.

Le premier conseil que l’on peut vous donner est de vous entrainer avant, chez vous, devant vos parents, frères, soeurs, amis… Ainsi, vous allez apprendre à maîtriser parfaitement votre sujet et à être à l’aise pour en parler. Demandez-leur de vous poser des questions aussi, il faut vous préparer à toutes les éventualités pour avoir réponse à tout. Lorsque le jury vous posera une question ou vous demandera d’expliquer un choix ou de donner votre avis, répondez calmement et clairement.

Pendant toute la durée de l’oral, n’oubliez pas de regarder votre auditoire, de parler calmement, clairement, pas trop rapidement. Evitez le langage familier, le jury attend de vous que vous utilisiez le vocabulaire adapté à votre sujet mais aussi un vocabulaire approprié à la situation. Evitez les “euh”, “ben” qui ne donneront que l’impression que vous n’êtes pas à l’aise ou pas préparé. Il est aussi mieux vu de ne pas avoir les mains dans les poches.

En arrivant devant le jury, saluez-les. Il est préférable d’attendre qu’on vous dise de commencer ou bien de vous assurer que tout le monde est prêt avant de commencer à présenter votre projet. A la fin de votre oral, remerciez votre jury, souhaitez une bonne journée aux professeurs, il faut laisser une bonne impression jusqu’à la dernière minute.

Enfin, même s’il ne sert à rien d’être tiré à quatre épingles, préférez une tenue correcte pour votre oral. Il faut mettre le jury dans de bonnes conditions et cela passe aussi par l’apparence. Restez dans des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise pour ne pas ressentir plus de stress.

A vous de jouer ! Bon courage à tous !

Pièces jointes
Aucune pièce jointe